VISA VACANCES-TRAVAIL CANADA, VOYAGEZ PENDANT DEUX ANS !

Le visa vacances-travail Canada (PVT) est celui qui attire le plus les jeunes français. Ces derniers sont séduits et rassurés par le bilinguisme du pays. De plus, depuis 2015, la durée du visa est passée à deux ans. Mais il n’est pas si facile de décrocher le précieux sésame. En effet, les places sont limitées par un quota et tirées au sort. Monsieur Frenchy et moi avons eu la chance d’être tirés au sort tous les deux et nous avons vraiment hâte de partir ! Nous vous expliquons dans cet article les spécificités du visa vacances-travail Canada.  

Obtenir le visa vacances-travail Canada

Pour obtenir ce visa, il faudra vous armer de patience et être chanceux. Premièrement, les démarches s’effectuent seulement à une certaine période de l’année : généralement à l’automne. Deuxièmement, les « invitations » à présenter une demande de visa se font par tirage au sort.

Le Canada fait face à un tel succès que le gouvernement limite le nombre de places. Pour la session 2017, le quota était de 7 700 places. À ce jour, 13 177 jeunes français ont déposé une demande. Ils ont donc une chance sur deux d’obtenir le visa* !

Pour obtenir son PVT, plusieurs étapes :

  • Déterminer son admissibilité en répondant à un questionnaire en ligne. NB: Le PVT fait partie du programme Expérience Internationale Canada (EIC) qui réunit 2 autres types de visa : le Jeune Pro et le Stage Coop. Vous pourrez choisir de postuler pour un ou plusieurs de ces visas.
  • Créer son profil et remplir les différents formulaires en ligne
  • Soumettre son profil
  • Croisez les doigts pour être tiré au sort lors des « rondes d’invitation »
  • Si vous avez la chance d’obtenir une invitation, vous pourrez alors soumettre votre demande de visa vacances-travail. Il vous faudra remplir des formulaires, soumettre quelques documents (copies de passeport, photo, etc.), et payez les frais d’obtention du visa (226 $ pour la session 2017 soit 150 €).
  • Attention à bien respecter les délais. Si vous recevez une invitation, vous aurez 10 jours pour y répondre favorablement (ou non). Suite à cette réponse, vous aurez à nouveau 10 jours pour déposer votre demande de visa.

 

Voyager et travailler au Canada

Le visa vacances-travail Canada vous permet de voyager et de travailler durant deux ans au Canada. Vous pouvez travailler pour n’importe quel employeur, aussi longtemps que vous le souhaitez. Par ailleurs, pas besoin d’avoir trouvé un employeur avant d’arriver sur place. Toutefois, l’immigration canadienne peut demander la preuve que vous avez les fonds nécessaires pour subvenir à vos besoins les trois premiers mois (2500 $ soit environ 1650 €).

 

Si vous voulez faire une demande de visa, consulter le site de l’immigration canadienne en cliquant ici. Et si vous souhaitez voyager et travailler dans un autre pays, consultez notre article sur le Programme Vacances-Travail ! N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez déjà vécu une expérience de PVT ou si vous vous apprêtez à partir 🙂

 

*Nouvelle mise à jour : le 10 août 2017, 2400 places supplémentaires ont été allouées pour le PVT Canada. Cela fait donc 11 050 places pour les Français !

*Mise à jour : le 26 juillet 2017, le Canada a ajouté 950 places supplémentaires pour le PVT. Ce qui fait un total de 8 650 places ! Si l’on prend en compte les personnes ne répondant pas aux invitations dans les délais, ou celles ayant changé d’avis (elles sont plus nombreuses qu’on le croit!), cela réduit le nombre de candidat et augmente les chances d’être tiré au sort (on peut considérer que cette année, les candidats avaient environ 70 % de chance d’être sélectionné).

3 Comments

  • Fanny 20 juin 2017 at 02:32

    Cet article résume bien les démarches administratives spécifiques pour obtenir un visa-vacances travail pour le Canada. Pour en avoir bénéficié il y a quelques années, j’ajouterai juste que ce visa est une véritable aubaine pour ceux qui souhaitent voyager et trouver un travail. C’est une porte d’entrée qui permet de découvrir le pays afin d’éventuellement s’y installer. Ce visa est considéré comme « ouvert » car il donne l’autorisation de travailler pour n’importe quel employeur, sans forcément l’avoir trouvé avant d’arriver sur place. Les autres types de visas sont assez difficiles à obtenir car il faut avoir une offre d’emploi et dans certains cas, les employeurs doivent démontrer qu’un Canadien n’est pas disponible/qualifié pour le poste. Si vous pensez utiliser le visa vacances-travail comme un début pour vous installer sur le long terme, je recommande fortement de commencer à vous renseigner dès votre arrivée sur le marché du travail (beaucoup de travail au Canada se trouve par « networking ») et les particularités des permis de travail post-PVT. Bon courage!

    Reply
    • Duo Frenchy 20 juin 2017 at 11:49

      Bonjour Fanny,
      Merci pour ces informations supplémentaires. Il est vrai que beaucoup de PVTistes cherchent à s’installer par la suite. Le PVT offre donc un bon avant-goût de la vie sur place. Peut-être que ce sujet sera traité dans un de nos prochains articles ! 🙂

      Reply
  • POURQUOI J'AIME VIVRE A L'ETRANGER ? - Duo Frenchy - Passion, Evasion, Découverte 14 février 2018 at 10:26

    […] peu peur au début. Monsieur Frenchy a par exemple eu de gros moments de doutes avant le départ en PVT. Il a toujours eu l’habitude d’être près de sa famille et n’avait jamais fait […]

    Reply

Leave a Comment